Edito

DE VIVES VOIX # 17
Du 9 octobre au 12 novembre 2021

De Vives voix, ce sont des Rencontres, des rencontres de voix, de cultures, de traditions,
De Vives Voix c’est une palette de sonorités, de tonalités, de couleurs,
De Vives voix s’est un carrefour où se retrouvent les routes arrivant de tous temps et de toutes régions,
De vives voix se sont des portes qu’on ouvre vers des découvertes ou des retrouvailles,
De Vives voix c’est un livre qu’on a commencé à écrire en 2004 et qu’on complète d’années en années en espérant ne jamais le fermer.
On aime ces histoires , ces moments de vie, ces rites, ces voyages , ces douleurs et espoirs portés par les voix et la musique, on aime les découvrir et les partager.
Cette années plus que jamais nos rencontres seront conviviales, comme une fenêtre ouverte sur l’infini qu’on ose espérer plus lumineux.
La situation sanitaire étant encore fragile et incertaine on a concentré notre écoute sur les voix que nous pouvons inviter.
L’auditorium de la Maison du Chant sera le navire qui nous fera voyager aux Comores, autour de la Méditerranée, en Bretagne,  en Hongrie ……
Ce sont des Comores qu’on va partir avec « AIR » la dernière création de Ahamada Smis
puis, ensuite naviguer dans la poésie occitane avec Piadas, projet musical de Manu Théron,
On va écouter l’histoire d’une famille napolitaine avec Muriel Tomao et Solange Baron,
puis retrouver les chants populaires de la compagnie Rassegna,
On va découvrir les univers poétiques et musicaux de Nenĭa Iră et Eléonore Bovon
qui chacune à sa manière, pour un concert solo, tricote une histoire s’inspirant de sonorités traditionnelles et d’interprétations très contemporaines,
Et pour un troisième solo féminin, céder au charme, à la drôlerie, à l’effronterie de Morgane le Cuff et de sa harpe celtique
Ce week-end de voix solistes s’achève avec le ténor Marc Filograsso qui nous berce de romances italiennes.
En escale à Marseille on accueille en légèreté et douceur la chanson française avec Du Oh !,
Et c’est en poésie et en musique qu’on va quitter doucement l’occident pour rejoindre l’Orient guidé par l’Ensemble Myrtho,
Et retrouver les rives de Mare Nostrum dans le tissage des polyphonies féminines de la Mossa,
Avant d’arriver en Hongrie avec les chants et musique de Bartok, Kodàly, Ligeti portés par le sextet de cordes et voix Dalok.
Le Comptoir de la Maison du Chant accueille deux cantèras et un concert/dégustation avec Laurent Maltinti, musicien, vigneron.
Que cet automne soit créatif, festif et heureux,
Que les portes s’ouvrent et la musique fuse,
Que De Vives Voix soit !

A très vite.
Odile Lecour.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer