Samedi 29 juin le Brésil à la Maison du Chant

En visite à Marseille, Guga Santos est un percussionniste majeur du Pernambuco. Ce stage met à l’honneur le coco, racine de nombreux rythmes populaires du Brésil.
Venez découvrir ou approfondir la pratique d’instruments de percussion et chanter des thèmes du coco qui témoignent du quotidien. Improviser et chanter les luttes sociales.
Jeu et expérience collective de la roda, plaisir de jouer en polyrythmie.

GUGA SANTOS ///
Guga Santos est musicien, compositeur et plasticien ; il pratique la copoeira – Angola – et exerce en tant qu’artiste, enseignant et éducateur artistique. Il s’est formé avec les grands maîtres de la culture populaire de l’Etat du Pernambuco. Avec maître Sapo pour la capoeira Angola, avec Iza do Amparo en arts plastiques, et avec maître Salustiano pour les événements culturels – jeux – populaires tels le cavalo marinho – « cheval marin » – , le coco, le forró, la ciranda et le maracatu rural.
Il s’est professionnalisé à l’âge de 14 ans et dès lors, a participé à l’enregistrement de divers CDs et de DVDs avec les grands noms de la musique du Pernambuco.
Il a déjà réalisé plusieurs tournées en Europe et au Brésil ainsi que dans d’autres pays d’Amérique du sud: sous son nom et également avec Renata Rosa e o Zunido da Mata, le Quarteto Olinda, Alessandra Leão, Dona Cila do Coco, Forró de Rebeca, DJ Tudo et Garrafada etc.

INTRODUCTION ///
“Coco”, “cafurna”, “mazurca”, “brinquedo” ou “folguedo de roda” sont les différents noms donnés à un jeu populaire qui est né à l’époque de l’esclavage dans les cultures de la noix de coco du nordeste du Brésil. Ce jeu est un mélange de traditions d’influences africaines, indigènes et portugaises, principalement dans la façon de marquer le rythme, l’instrumentarium et dans son organisation en “roda” (cercle, rassemblement, table ronde).
Le “repente”, caractéristique de ce rythme, utilise l’improvisation sous forme de joute, en réponse aux problèmes de la vie.
Actuellement la tradition du coco subsiste dans les jeux populaires de l’Etat du Pernambuco, Paraíba e Alagoas, et dans ses déclinaisons, le coco en cercle “o coco de roda”, “o coco de umbigada”, “o coco de embolada » (« repente », improvisation versifiée), “o coco de trupés” (utilisant une sandale à semelle de bois), “coco de plage”, “coco de salle”. Dans leur aspect musical, les instruments de percussion utilisés sont les ganzá, zabumba, matraca, maracá, le pandeiro et le corps, en utilisant les mains et les pieds.
La samba de coco comme expression populaire, utilise la transmission orale comme moyen ancestral d’accéder à la connaissance, à l’éducation et au savoir.
Cet ensemble de chant, rythme et danse est né pendant l’esclavage, est devenu une force pour le peuple et a stimulé l’éducation d’une population qui a souffert, et connu jusqu’à aujourd’hui, les conséquences d’un abyme social présent depuis le début de la naissance du peuple brésilien.
La culture de la samba de coco a toujours été un des grands moyens éducatifs des communautés, transmettant et renforçant les racines brésiliennes.

OBJECTIFS ///
Instruments : ganzá, pandeiro, abê, alfaia, zabumba, maracás, matracas, caxixi…
Contextualiser historiquement et géographiquement le coco dans le Brésil colonial : présentation des types de coco (de plage etc.) et des rythmes dérivés (samba, xote, baião, etc.),
Percevoir les rythmes dans leur dimension anthropologique, à partir du coco et de ses variations et déclinaisons,
S’initier ou se perfectionner dans le jeu des intruments,
Apprendre 2 chants de maîtres de la culture populaire,
Jouer de la clave coco en utilisant les mains (palmas, « matraca » et les pieds (utilisant une sandale à semelle de bois, « coco de trupés », « tamancos »), en déambulation,
Jouer avec les pieds (utilisant une sandale à semelle de bois, « coco de trupés »),
Créer de vers et de rimes, en s’accompagnant d’un instrument.

EN BREF /// Samedi 29 juin à la Maison du Chant 49 rue Chape 13004 Marseille / 9h45-17h / 40 euros + adhésion aux Voies du Chant. Tout public percussions et chant : confirmés, débutants acceptés.
Renseignements et inscriptions sur réservation, arrhes 20 euros // Les Voies du Chant contact@lesvoiesduchant.org 09 54 45 09 69                                                                     ou pour en savoir plus… Annie Maltinti maltinti@hotmail.com / 06 14 92 35 96
Et…suivi d’une projection à 18h + cocktail brésilien / entrée libre, libre participation:
Documentaire « Mestre Galo Preto, menestrel do coco », réalisé dans la ville de Recife / “Maître Coq Noir, ménestrel du coco”/