De Vives Voix #13 – 21 octobre – L’anima lotta

En partenariat avec la Cité de la Musique de Marseille

L’anima lotta – Musique Folk du Monde – Sicile/France.

L’anima lotta veut dire «  L’âme lutte »

A mi chemin entre Taraf de Haidouks et Pink Floyd, Sergio Leone met en scène une chanteuse fougueuse et quatre instrumentistes solistes.

Ils servent avec un naturel éloquent une transe blues méditerranéenne fort envoûtante. Ils composent et rendent hommage à Rosa Balistreri, la voix de la Sicile, à grands renforts de batterie, tuba, mandole, gumri, mandoline, flûtes, cornemuse, guimbarde et chant.

Une voix de blues assène, scande, lance à l’horizon comme une ultime prière chargée d’énergie, les textes violents, dramatiques ou tendres. Les instruments populaires précieux parent, et portent comme une peau, l’intensité de ces arias.

Sont à bord :

Carine Lotta . Chant, Direction artistique

Daniel Malavergne . Tubas, Conque

Malik Ziad . Mandole, Gumri

Luca Scalambrino . Batterie

Lamine Diagne . Instruments à vent, Mandoline

Vendredi 21 octobre 20h30 – Concert

Auditorium de la Citée de la Musique – 16, rue Bernard du Bois –  13001 – Marseille

On retrouve  les assiettes Maison du Chant au comptoir de la Cité de la Musique dès 19h30

Tarifs 12 et 10 € – Infos 09 54 45 09 69 – Billetterie en ligne ou sur place les soirs de concert

Présentation L’anima lotta

Presse L’anima lotta

Mise en oreille

C’est en 2009, que Carine Lotta est sollicitée comme découverte locale sur le Festival de Vives Voix à Marseille. Elle impulse à cette occasion L’anima lotta, un nom, une formule et un programme qui lui tient à cœur de faire naître.

Ce projet lui a été largement insufflé par la chanteuse Rosa Balistreri, icône de la Sicile, qu’elle découvre avec les chants de Méditerranée de la Cie Rassegna, qu’elle rejoint la même année.

L’intention puissante du chant de cette diva, n’est pas sans lui rappeler ses premières amours avec Janis Joplin et de nombreux points communs avec sa propre expressivité.

Son concept est humaniste et bienveillant. Elle cherche la convergence des énergies, des individus et des instruments vers une musique sensible, sincère et vivace à l’image de sa démarche.

Ce qu’elle entend prend forme grâce aux excellents instrumentistes qui l’accompagnent jusque là. S’exprimer par autant de couleurs que le choix et l’alchimie d’instruments monodiques le permettent, le paramètre humain restant le vecteur principal de cette rencontre.

Inévitablement au travers de sa voix de blues, de son indéniable attirance pour les musiques de la mer Méditerranée, des arrangements sont posés sur quelques précieuses interprétations de Rosa.

Des compositions inspirées de l’histoire de l’île, de celle de Rosa, de sa propre existence sont créées, et des textes chargés de sens sont délivrés en sicilien et en français.

Le répertoire de « L’anima lotta » est par conséquent un hommage rendu et un appel à la vie, à la bonne foi, à la raison, à l’amour et la paix.

Le résultat donne un mélange d’influences bien naturel au final. Il est servi d’une passion animale véridique et d’un enthousiasme fort en humanité.

Carine Lotta est une chanteuse fidèle aux programmes de De Vives Voix.  On apprécie la force de sa voix, la puissance de sa présence en scène et la fougue avec laquelle elle interprète chacun de ses titres.