De Vives Voix #10 + 1

DE VIVES VOIX # 10 + 1 – du  6 au 16 novembre 2014

De Vives Voix # 10 + 1 est une édition automnale pendant laquelle nous installons de nouveaux rendez-vous avec bien sur la voix à l’honneur.

Deux tempos qui regroupent créations, projection, rencontres, master-classes et soirées conviviales et festives à la Maison du Chant.

7, 8 et 9 novembre –  Entre Renaissance et Baroque …

Du Nord et du sud, d’ Occident et d’Orient la période entre la fin de la Renaissance et l’essor du Baroque est d’une richesse insoupçonnable que nous apprécions particulièrement.
Elle offre des facettes très différentes et souvent méconnues selon son origine géographique.
Les deux créations présentées dans l’église Saint-Laurent proposent des pièces inédites de différents pays d’Europe et d’Orient qui nous entrainent dans un voyage riches de découverts et de dépaysement. Nous proposons au public de se laisser surprendre par les propos initiés par les musiciens en s’oubliant dans la découverte et l’écoute des morceaux choisis. Les deux ensembles demeurent très différents et proposent des approches bien différentes. Nous souhaitons avant tout transporter le public dans un baroque qui ne lui est pas familier tout en dressant un pont entre le nord et le sud, l’Orient et l’Occident. Les instrument sont de facture ancienne, les voix sont précieuses ou crues selon la partition.

6, 11, 12,  13, 14, 15 & 16 novembre – Le Rébètiko

Le rébètiko est une musique populaire née en Asie mineure au début du 20ème siècle, qui porte l’exil des peuples partis en urgence de Smyrne vers la Grèce la plupart du temps beaucoup plus loin dans certains cas.
 
Le Rébètiko n’est pas juste un mode musical mais un mouvement social, un véritable courant artistique, culturel, humain.
 
Tour à tour interdit, adulé, chanté clandestinement ou ouvertement dans les tavernes, le Rébètiko fait partie intégrante du paysage artistique, il est présent partout. Les interprétations peuvent être modernisées ou plus traditionnelles, l’âme du Rébètiko est toujours présente.
 
Cette musique aujourd’hui est chantée dans le monde entier, véhiculée par les diasporas, elle touche de nombreux amateurs curieux et passionnés.
 
Les thèmes principaux sont variés avec des particularités joyeuses ou tristes, comiques et satiriques retraçant les différentes phases de la vie.
 
Sont évoqués les drogues, le narguilé et ses rites, la prison, l’illégalité, la marginalisation, l’émigration et la douleur de l’expatriation obligée, la dureté du travail, les maladies, la mort, les amitiés et des portraits de personnages célèbres.
 
La route, l’exil, le déchirement sont omniprésents dans le Rébètiko ; la musique exprime et tente d’adoucir les souffrances, les manques.
Des liens importants sont présents depuis toujours entre Grecs et Provençaux.
 
C’est bien de l’union de Gyptis et Protis il y a plus de 2600 ans qu’est née Marseille et aujourd’hui, les grecs sont présents à Marseille, à Salins de Giraud, Port St Louis et en Camargue. Professionnels talentueux pour la récolte du sel les grecs étaient appelés à travailler sur les sites d’extraction. Ils se déplaçaient massivement avec famille et proches et de ce fait, une importante communauté y est encore très présente. Bien que leur culture ait été un peu oubliée à une époque, elle est aujourd’hui fortement réveillée et transmise, notamment par l’association Iphaistia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *