De Vives Voix #8 – Edito

C’est la huitième croisière et  nous posons nos escales dans de nouveaux lieux.

Depuis la Maison du Chant où se choqueront les voix extrêmes de Marie Démon et Alain Aubin jusqu’à la rondeur de la Cave à Jazz de la Cité de la Musique pour recevoir en toute intimité, a cappella, les voix féminines des Dissonantes.

En cet été qui s’annonce torride, une halte rafraîchissant  s’impose. Quelle meilleure oasis que le Parc Longchamp puisque c’est au pied de la grande cascade que se joueront les partitions  plus tango, flamenco, rumba … des soirées « La voix sème les pas ».

Un pas de tango vers l’Argentine avec Las Hermanas Caronni et un retour en mouvement dans les cabarets méditerranéens que chantent et jouent les compagnons de Rassegna.

Plus que jamais ouvertes au mouvement, aux découvertes, aux voyages, nous dédions cette édition aux Gitans, aux émigrés, italiens, espagnols, maghrébins, à tous ceux qui pour une raison ou une autre ont quitté leur berceau pour poser leurs valises ailleurs.

Que ce soit par nécessité, par goût, répondant à l’appel de la liberté et de la découverte, les migrants se déplacent avec souvent la musique et la danse comme uniques bagages.

Et s’ils sont accueillis, appréciés, applaudis lorsqu’ils sont sur scène ils sont aussi chassés, jugés, repoussés lorsqu’ils se promènent, comme tout un chacun, dans la rue.

N’est-ce pas le même homme, la même femme ?

Voyageurs de tous les temps, parcourant de longs périples depuis le Rajasthan jusqu’en Andalousie, les gitans  ont toujours gardé la musique, le chant, la danse comme un fil les reliant à leurs racines.

Nous avons souhaité cette rencontre de l’ensemble DHOAD et des chanteurs gitans de Provence pour illustrer une petite partie de leur histoire et ce qu’il en est aujourd’hui dans ces deux points si éloignés que sont le Rajasthan et Marseille.

Colorées, surprenantes, les soirées révèlent ces voix qu’on aime, celles qui racontent, caressent, crient, rendent hommage, celles qui nous réveillent et nous transportent ailleurs, ailleurs…

L’ensemble vocal Enco de Botte nous accueille les 4 et 5 juillet avec quelques chants d’amour corses et occitans comme une invitation a cappella, à ouvrir les oreilles pour le reste de la soirée

Et puis DE VIVES VOIX, se sont des apéros au comptoir, des rencontres, des dégustations de sons et de mets délicats, des ateliers, des impromptus, des occasions de chanter et rire aux éclats, de bonnes raisons de se  retrouver du 1er au 9 juillet.

Venez, on y va !

Odile Lecour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *